Auteur :
Catégorie :

Jefferson Airplane - "Somebody to Love" (1967) et "White Rabbit" (1967) - Histoire de la chanson...

Jefferson Airplane est alors au sommet de sa gloire, et les membres du groupe le doivent en grande partie à leur excentrique chanteuse Grace Slick - belle, charismatique, intéressante et affirmée dans sa performance.

Jefferson Airplane - "Somebody to Love" et "White Rabbit" (1967)

Lorsqu'on examine la liste des groupes de rock qui ont incarné le mouvement hippie des années 60, il est impossible d'ignorer le groupe légendaire qui a donné au monde de nombreuses compositions magnifiques... Jefferson Airplane était alors au sommet de sa gloire, et les membres du groupe doivent beaucoup à leur chanteuse excentrique Grace Slick - belle, charismatique, intéressante et fougueuse d'une manière qu'elle a mieux commentée elle-même :

"Je chantais avec une énergie et même une colère que les femmes de cette époque n'osaient pas exprimer".

"Jefferson Airplane" à San Francisco, en Californie. Le 8 mars 1968. De gauche à droite : Marty Balin, chanteur, compositeur et fondateur ; Grace Slick, chanteuse ; Spencer Dryden, batteur ; Paul Kantner, guitare électrique et chanteur ; Jorma Kaukonen, guitariste, chanteur et compositeur ; et Jack Casady, bassiste.
"Jefferson Airplane" à San Francisco, en Californie. Le 8 mars 1968. De gauche à droite : Marty Balin, chanteur, compositeur et fondateur ; Grace Slick, chanteuse ; Spencer Dryden, batteur ; Paul Kantner, guitare électrique et chanteur ; Jorma Kaukonen, guitariste, chanteur et compositeur ; et Jack Casady, bassiste.

Il est vrai que cette brillante héroïne n'a pas tout de suite dirigé Jefferson Airplane. La jeune fille est née à l'automne 1939 dans la banlieue de Chicago et, au début, sa vie ne laissait présager aucune rébellion inhérente aux rock stars. Slick a reçu une éducation prestigieuse, après quoi elle a travaillé pendant un certain temps comme mannequin. Au début des années soixante, elle s'est mariée et s'apprête à plonger dans la routine d'une femme au foyer classique. Mais le bouleversement musical provoqué par les Beatles à cette époque l'incite à s'essayer à la musique. En plus, Slick a décidé que les musiciens de rock recevaient un plus gros cachet que les mannequins...

The Great Society a été le premier groupe de Grace à ouvrir la porte au monde de la musique rock. En fait, le groupe était une sorte de contrat familial, composé de Jerry Slick, le mari de Grace, et de son frère Derby. Malgré tous leurs efforts, le groupe ne parvient pas à se hisser au sommet, ce qui oblige Grace à chercher de nouvelles opportunités pour réaliser son talent, qu'elle trouve dans Jefferson Airplane. Le groupe avait déjà sorti un bon premier album et était très connu. Et voilà une bonne occasion : la chanteuse Signie Anderson tombe enceinte, et Jefferson Airplane a besoin d'une chanteuse en plus de Marty Balin. La suite de l'histoire est connue de tous : Slick a pris la place laissée vacante, apportant avec elle quelques objets de valeur...

Peu de gens le savent, mais deux des tubes les plus célèbres de Jefferson Airplane ont été créés dans le cadre de la "commune familiale" précédente. Le premier grand succès est "Somebody to Love", qui est essentiellement le cri d'impuissance d'une femme en colère et trompée. La chanson a été écrite par Derby Slick. Cependant, le titre original de la chanson était un peu différent - "Someone to Love". La chanson est même sortie en tant que single, mais n'a jamais eu de succès. Jefferson Airplane a abordé l'enregistrement avec plus de soin et de réflexion. Le groupe a fait une cinquantaine de prises à la recherche du son parfait ! Cependant, l'effort en valait la peine. Le résultat est une chanson étonnamment dynamique, captivante et d'une énergie époustouflante.

Grace Slick. Photo : jeffersonairplane.com
Grace Slick. Photo : jeffersonairplane.com

Dans une interview, Grace a commenté :

"C'est une chose incroyable que j'adore faire. Je peux le rendre plus ou moins accentué, ou moins accentué. J'aime la façon dont il joue avec le volume qui diminue puis s'estompe.

Le deuxième super succès est la chanson "White Rabbit", dont la paternité revient déjà entièrement à Grace. La chanson au titre accrocheur "White Rabbit" n'était rien d'autre qu'une référence à la vieille, bonne et bien aimée histoire d'Alice au pays des merveilles. Mais pas seulement... Dans les années 60, les drogues psychotropes comme le LSD étaient extrêmement populaires. On pensait alors que ce type de drogue "acide" n'était pas nocif, mais qu'au contraire, il repoussait les limites de la conscience, libérait l'imagination et permettait de voir le monde sous de nouvelles couleurs vives. Ces images extraordinaires que Carroll a décrites dans son conte de fées étaient les plus appropriées pour une description colorée d'un voyage après le LSD. Il y a le champignon qui vous fait grandir et rétrécir, l'énorme chenille fumant un bong, les échecs vivants... C'est probablement Grace Slick qui a été la pionnière, d'une certaine manière, en liant le conte de Carroll aux drogues, ce qui a lancé une tendance qui se poursuit aujourd'hui. Curieusement, peu après la publication du Lapin blanc, un auteur anonyme écrira un livre célèbre représentant les notes d'une jeune fille toxicomane et nommé d'après une ligne de la chanson - Ask Alice.

"Jefferson Airplane."
"Jefferson Airplane."

Les paroles étaient accompagnées d'une musique enivrante avec des motifs de guitare orientaux et des rythmes de boléro anxieux. Grace a raconté plus tard :

"Je ne dirais pas que "White Rabbit" est une métaphore du LSD. La chanson parle plutôt de la curiosité qui vous hante tout au long de votre vie. En fait, le Lapin Blanc est votre curiosité. Souvenez-vous : Alice le suivait partout où il allait, et il a fini par la conduire à la drogue, n'est-ce pas ? Et prendre ce même Peter Pan avec la poussière scintillante volante ? Allez, tous les livres pour enfants parlent de cette satanée chimie. Nos parents nous l'ont lu, et nous n'avions aucune idée de l'amusement que cela pouvait procurer.

En dépit d'un sous-texte aussi courageux et non dissimulé lié à la drogue, "White Rabbit" est rapidement devenu le premier tube des radios et le principal hymne du rock "psychédélique" en général. Aujourd'hui encore, d'ailleurs, ce titre est très populaire dans la culture populaire : il accompagne souvent des événements extraordinaires, des manifestations d'hallucination ou la consommation de drogues.

Grace Slick a ainsi offert à Jefferson Airplane deux superbes tubes intemporels, "Somebody to Love" et "White Rabbit", qui ont constitué la plus grande percée de l'histoire du groupe. Ces titres ont ensuite atteint les numéros cinq et huit du Billboard Hot 100 américain. Les compositions suivantes, hélas, ne connaîtront pas le même succès, ce que l'on ne pouvait pas dire des disques qui s'étaient envolés des rayons avant le début des années 70 en quelques semaines. Jefferson Airplane sera toujours l'incarnation lumineuse de l'ère hippie et le seul groupe à avoir participé à trois festivals hippies légendaires - Monterey, Woodstock et Altamont.

Jefferson Airplane ces jours-ci...
Jefferson Airplane ces jours-ci...

Partie 2. «La vie sur la route»: ce que Brian Johnson a fait pendant sa vieillesse

Brian Johnson : carrière et fin de carrière, nouveaux projets Après la fin de leur carrière, les musiciens de rock prennent leur retraite et se consacrent davantage à eux-mêmes, ou tentent de poursuivre de nouvelles...

La même chanson de «The Bodyguard»: une signification plus profonde

Tout sur la chanson "I Will Always Love You" : histoire de la création, interprétation, succès. Il arrive souvent qu'entre des artistes qui interprètent la même chanson, mais dans des styles différents,...

Valeriy Didyulya est parti sans musique

La muse de Valeriy Didiuli : comment la famille du musicien a éclaté Les couples de célébrités essaient souvent de ne pas rendre publics les désaccords au sein de la famille. Mais tôt ou tard, les célébrités doivent...
Articles connexes

What I'd Say est un rock 'n' roll chic de Jose Feliciano qui remontera le moral de n'importe qui.

Musicien José Feliciano - discographie du grand guitariste, œuvre, récompenses Aujourd'hui, les musiciens latino-américains atteignent un nouveau niveau : ils conquièrent facilement la scène mondiale et acquièrent...

Muddy Waters et Mick Jagger se retrouvent sur scène - la meilleure collaboration de l'histoire du blues.

Bluesmen Muddy Waters et Mick Jagger : Biographie, collaboration, performance commune Les collaborations entre musiciens de rock ne sont pas un phénomène nouveau. Les Beatles et Eric Clapton, Queen et David...

John Entwistle : sa rencontre avec Pete Townsend, la formation des Who et l'importance qu'il a eue au-delà de son rôle de "simple bassiste".

Biographie du guitariste basse du Who, John Antsville : carrière, discographie, héritage. Ce sont ceux qui jouent de la guitare à quatre cordes et qui sont responsables de la section rythmique qui reçoivent le plus de blagues...

L'histoire d'une beauté à la voix douce : Hope Sandoval

Tout sur la chanteuse Hope Sandoval : jeunesse, ascension de la star et succès Parfois, les artistes underground ne veulent pas devenir célèbres parce que les grands labels qui les trouvent au bout d'un moment...

The Residents - le groupe de rock le plus énigmatique de l'histoire

Tout sur les Residents : histoire, mystique et style Il existe de nombreux musiciens dans l'industrie musicale qui sont devenus populaires pour leur originalité. Ces artistes sont généralement...

"Blue Eyes Crying in the Rain" : la dernière chanson chantée par le roi des Presley.

Tout sur la chanson "Blue Eyes Crying in the Rain" : quand et par qui elle a été interprétée, histoire et reprises. La perte d'une idole est toujours un événement très traumatisant, mais comment...

Lemmy Kilmister et ses meilleurs rôles au cinéma

Tout sur Lemmy Kilmister : succès du groupe, rôles au cinéma, biopic sur la légende. Les stars du rock qui ont fait de la musique leur vie et apporté d'énormes contributions au genre ont montré...